Voyages & Découvertes

Sweet Melodies

samedi 9 novembre 2013 par Mardaga

C’est l’anniversaire de son groupe ’Sweet Mélodies’ et Cyrill Dundas m’invite à une fête improvisée. We gonna practice : en d’autres termes l’on va fêter cela en jouant ensemble. J’ai déjà eu l’occasion d’assister à leur performances et là cela risque d’être plutôt intimiste vu qu’ils vont s’éclater chez lui à côté de sa maison en plein quartier populaire près de Monrovia au Libéria. Décidé d’y aller à, pied car pas loin d’ici, une pluie torrentielle me fait raviser et donc après celle-ci c’est en voiture de je débarque avec vins, bières, noix de cocos et chocolats. On est au milieu de l’après-midi et rien n’est prêt. Je vais dire bonjour à la famille ou plutôt aux femmes qui préparent la tambouille et fait un coucou à la dernière arrivée, un bébé qui s’appelle Lætitia. Cyrill discrètement me fait savoir de ne pas traîner avec les femmes, tradition africaine, on doit rester entre hommes dans l’intimité. Bon, je vais rejoindre les premiers musiciens le long de la maison, de quoi tailler le bout de gras pendant que Cyrill rafraîchit un ampli qu’il va louer à une église. Sur un muret voici qu’apparait deux gamines. Je leur parle en français et la plus grande me répond ! Je lui demande où a-t-elle appris et elle me désigne la plus petite qui me regarde avec ses grands yeux. Celle-ci ne parle pas, elle regarde et dévisage. Ce qu’elle fera toute l’après-midi quand je veux lui parler : étonnant !

Je réalise enfin que l’après-midi vient seulement de commencer à 4 heure et que l’on essaye de rameuter le reste du groupe. Et l’on commence à causer de choses et d’autres. Voilà-t-il pas que je raconte l’histoire suivante véridique d’un ami congolais. Son grand-père grand chasseur réputé de sa région part à la chasse. Il se met à l’affût et voici venir en courant une biche droit sur lui. Il se met sur le côté pour mieux atteindre la cible et l’animal bifurque afin de se réfugier toute tremblotante la tête entre ses jambes. Le temps de se demander quoi, voici venir face à lui en courant un lion à la recherche de sa proie. Celui-ci avise le chasseur et s’arrête intriguer. Le grand-père prépare son tir en se disant qu’il a une balle pour le tuer ou il est mort. Ils restent donc vis à vis et toujours la biche tremblotante entre les jambes. Le lion fait demi tour et repart dans la brousse. Que va donc faire le chasseur que je demande au guitariste ? Il me réponds qu’il la tue et la mange. Aïe, aïe, non il a tout faux. En fait le grand-père laisse la biche et décide de ne plus chasser. Epater il me dit que c’est une superbe histoire à mettre en chanson. Bon, bien, je vais retrouver le nom de ce type et comme cela tu pourras mettre l’histoire en musique. Pas besoin il me dit, en reggae il suffit de chanter ’It was a man’. Fou rires.

Et la petite fille à côté de moi qui me regarde avec ses grands yeux. Enfin les musiciens arrivent au compte gouttes et on branche les amplis. Cyrill me donne un fauteuil et la gamine se rapplique avec un tabouret pour s’assoir à côté de moi. Je lui parle encore et aucune réponse ! Une grand-mère passe avec un sourire de bonheur. Elle s’installe sur la terrasse de la maison mitoyenne, béate et heureuse. J’envoie chercher des berlingots d’eau fraîche et demande à un gamin de lui en apporter. Elle boit goulument et je lui fait signe le pouce relevé. Elle me réponds de même. A croire que le bonheur est si simple et naturel. D’autres adultes ont apporté des chaises et la musique démarre plein tubes. De tout genre et de la bonne avec solo de guitare et de clavier sur un rythme endiablé africano reggea. Il ne faut pas plus pour que tous les enfants des environs se rappliquent. C’est l’embouteillage dans la ruelle et on se met à danser timidement. Les musiciens s’éclatent réellement et prennent leur pied. Ils jouent avec plaisir et enthousiasme. Il se fait tard et décide de rentrer après avoir féliciter les musiciens qui me voyent à peine. Sur la route du retour, je fredonne et suis comblé. Et toujours ces deux grands yeux qui me regardent.


Portfolio

Sweet Melodies Band Sweet Melodies Band Sweet Melodies Band Sweet Melodies Band Sweet Melodies Band Sweet Melodies Band at Miami Beach Monrovia Liberia Sweet Melodies at Miami Beach Monrovia Liberia

titre documents joints

9 novembre 2013
info document : Zip
58.2 Mo

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 730 / 40371

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Afrique  Suivre la vie du site Libéria  Suivre la vie du site Monrovia   ?

[

Site réalisé avec SPIP 3.0.20 + AHUNTSIC

] [ [

Creative Commons License

] ]